De l'art des troubadours au chant traditionnel, en passant par la Renaissance, La langue d'Oc à travers l'histoire...
De l'art des troubadours au chant traditionnel, en passant par la Renaissance,La langue d'Oc à travers l'histoire...  

ARCHEO-LUTHERIE

FLOR ENVERSA utilise lors de ses concerts des instruments reconstitués pour la plupart par les musiciens eux-mêmes d’après sculptures, enluminures de manuscrits, recherches archéologiques, textes et traités, ceci afin de faire revivre les sonorités du Moyen Age.

(rote, vièles, frestel,...)

 

quelques albums photos par instrument:

Vièles à archet: (reconstitutions Thierry Cornillon & Domitille Vigneron)

-Vièles piriformes (d'après notamment St-Donat-sur-l'Herbasse, coffret de Vannes, Conques)

-Vièles en huit: montées avec cordes en boyaux ou en crin.

Ces vièles nécessitent souvent une technique de jeu sans appuyer le doigt sur la touche, juste par le contact du doigt sur la corde (ongle ou pulpe du doigt ).

-"Rabey": sortes de rebecs avec table en peau, d'après la chapelle palatine de Palermo (12e siècle). Ces instruments semblent des hybrides orient/occident,  et sont joués sur le genoux.

(cf. Giuseppe Severini: publications sur le sujet) 

-archets bien arqués tels que nous les voyons sur les iconographies .

Rotes et harpes (reconstitutions Thierry Cornillon)

Thierry Cornillon joue depuis plusieurs années des rotes de sa fabrication:

dans la zone géographique des troubadours, nous observons souvent non pas des harpes mais plutôt des rotes, ainsi les sculptures de Moissac ou Brioudes par exemple.

La rote est un instrument qu'il ne faut pas confondre avec la harpe: il a une caisse centrale munie de cordes de part et d'autre de cette caisse. 

Cet instrument n'existe plus de nos jours: il s'agit donc d'une recherche complexe quand à son fonctionnement même. Nous possédons uniquement des sculptures et iconographies. 

Flor Enversa utilise des cordes métalliques sur ses rotes (comme par ailleurs cela se fait sur les psaltérions).

intruments à vent (reconstitution Thierry Cornillon):

frestels, flûtes, corne

Vièles du monde: vièle Kobyz (kazakh) , vièle Igil (Mongolie)

réalisation Thierry Cornillon

Flor Enversa souhaite mettre en perspective chant des troubadours et lutherie médiévale avec d'autres traditions du monde.

Dans cette optique, naturellement notre activité de lutherie s'est tournée vers certaines vièles du monde anciennes très anciennes.

L'igil et le kobyz monoxyles sont montés avec des cordes en crin naturel comme cela se faisait (de nos jours les musiciens utilisent du synthétique: le crin naturel a cependant des sonorités uniques)

Actualité :

réation 

Nouvelle vidéo de Flor Enversa:

Création du programme "La Princese des Scythes" au festival TROBAREA: vidéo:

https://youtu.be/p25C0ls0kWg

Rendez-vous

nouvelle vidéo SIRIGAUDA : https://youtu.be/ba1oqpkSmXg autres vidéos: ici